Préf. de Chiba : Le mont NOKOGIRI (La montagne scie!)

Publié le

Assez peu connue des touristes, dans la région de Chiba (prononcer Tchiba) c'est une montagne étonnante qui offre une belle promenade un brin sportive.

Dite "en forme de scie" car elle s'étend tout en largeur avec comme de petites "dents" d'où son appellation, la Nokogiriyama (鋸山)

Préf. de Chiba : Le mont NOKOGIRI (La montagne scie!)
Un téléphérique ("Gondola"! en japonais) nous emmène au sommet (environ 300m). Le point de vue est magnifique sur la côte et la baie de TôkyôUn téléphérique ("Gondola"! en japonais) nous emmène au sommet (environ 300m). Le point de vue est magnifique sur la côte et la baie de Tôkyô

Un téléphérique ("Gondola"! en japonais) nous emmène au sommet (environ 300m). Le point de vue est magnifique sur la côte et la baie de Tôkyô

Par temps clair, on aperçoit, de l'autre côté, le mont Fuji. Ici, son cône enneigé se confond avec les nuages

Par temps clair, on aperçoit, de l'autre côté, le mont Fuji. Ici, son cône enneigé se confond avec les nuages

Puis un chemin forestier d'ombre et lumière au chant du rossignol (japonais!) et au léger parfum de vanille poudrée de fleurs sauvages

Puis un chemin forestier d'ombre et lumière au chant du rossignol (japonais!) et au léger parfum de vanille poudrée de fleurs sauvages

nous amène vers cette immense déesse ciselée dans la roche,

nous amène vers cette immense déesse ciselée dans la roche,

Préf. de Chiba : Le mont NOKOGIRI (La montagne scie!)
Préf. de Chiba : Le mont NOKOGIRI (La montagne scie!)
puis au bout de cet impressionnant pan de rocher suspendu au dessus du vide

puis au bout de cet impressionnant pan de rocher suspendu au dessus du vide

et cette fantastique étendue de verdure de printemps ! Au loin, la mer !

et cette fantastique étendue de verdure de printemps ! Au loin, la mer !

puis c'est la promenade des escaliers (descendants qu'il faudra remonter héhé !) sous le regard bienveillant et encourageant de petites statues bouddhiques
puis c'est la promenade des escaliers (descendants qu'il faudra remonter héhé !) sous le regard bienveillant et encourageant de petites statues bouddhiques

puis c'est la promenade des escaliers (descendants qu'il faudra remonter héhé !) sous le regard bienveillant et encourageant de petites statues bouddhiques

jusqu'au plus grand bouddha de pierre du pays (31m) !
jusqu'au plus grand bouddha de pierre du pays (31m) !

jusqu'au plus grand bouddha de pierre du pays (31m) !

Voilà, et maintenant il faut remonter jusqu'au téléphérique et se préparer à affronter les envolées de marches ! Nous voulions redescendre à pied par les sentiers forestiers moins fréqentés, dissuadés par un responsable du site qui nous l'avait vivement déconseillé à cause de la présence de nombreuses vipères surtout en cette saison, nous prévenant aussi que ce serait sous notre propre responsabilité. Ou alors voulait-il rentabiliser le téléphérique ?

Kansaijin

Auteure de : Une année de ma vie au Japon - mon exil

Commenter cet article

bardet marie 07/11/2016 11:36

on peut parfaitement redescendre à pied en partant du grand boudha vers la station de train d hota
le chemin est parfaitement pavé et aucune vipere à l horizon

Kansaijin 08/11/2016 00:42

Oui, c'est ce que je pensais aussi, il y a bien un chemin! Mais comme dit, le monsieur voulait peut-être rentabiliser son téléphérique :) Bon je crois qu'il faut quand même faire attention, surtout au printemps! Il m'est arrivé quelquefois de rencontrer des serpents sur les chemins forestiers japonais, et j'ai même failli un jour marcher sur une vipère tant elle ressemblait à une racine d'arbre!

bardet marie 07/11/2016 11:35

on peut parfaitement redescendre à pied en partant du grand boudha vers la station de train d hota
le chemin est parfaitement pavé et aucune vipere à l horizon