Kyôto : Le temple des mousses Kokèdèla 苔寺, ou officiellement Saihôji 西芳寺 UNESCO

Publié le

Un temple assez populaire à Kyôto et classé à l'UNESCO. Le tourisme de masse ayant, par le passé, abimé les mousses ("Kokè" ! en japonais. Le lieu en compterait environ 120 espèces), la visite doit, à présent, et depuis de nombreuses années, se réserver à l'avance et uniquement par courrier. C'est assez Mendokusai (barbant), mais pas infaisable...et il vaut mieux s'organiser quelques temps à l'avance (2?3?mois). Guides touristiques, sites spécialisés et le TIC (centre d'informations touristiques de Kyoto) vous donneront tous les détails à ce sujet, mieux que je ne peux le faire. Et n'oubliez pas de préparer vos 3000 yen (entre 30 et 40 euros par personne) le jour venu !

VISITE

Afin de mettre votre esprit en condition pour une réceptivité maximale de la beauté du jardin, dit-on, vous devrez, dans une grande salle à tatamis, vous agenouiller devant une petite table et repasser à l'encre et au pinceau avec beaucoup d'application un soutra bouddhiste écrit très finement sur une feuille, que vous poserez en offrande devant un autel. A nous, étrangers Gaidjins, il nous faut, bien entendu, pas mal de temps. Comptez une heure environ. C'est vrai que cette concentration sur les délicates courbes des caractères Kanji, dans le calme et les chuchotements, apaise l'esprit et recentre sur le moment présent, étonnant !

Ceci fait, sereins, vous aurez droit à votre tour du jardin, une jolie forêt aux parterres de velours que forment les mousses, tout cela organisé autour d'un petit étang représentant le caractère 心 (Kokolo) signifiant "coeur" dans le sens de "sentiments", "émotion", "âme". Au bord du chemin, deux ou trois petites maisons de thé, sobres petites "cabanes" en harmonie avec la nature. On fait beaucoup d'envolées lyriques et philosophiques à propos de ce jardin, certains disent même qu'il vaut le voyage. Je l'ai trouvé beau, agréable sans toutefois être subjuguée plus que ça. En parle-t-on trop ? J'imaginais ces mousses plus épaisses, plus éxubérantes aux couleurs plus lumineuses ... Dans l'ensemble l'expérience était intéressante et bien entendu, très "zen". A faire, oui, tout de même...

Soutra repassé à l'encre et autelSoutra repassé à l'encre et autel

Soutra repassé à l'encre et autel

Kyôto : Le temple des mousses Kokèdèla 苔寺, ou officiellement Saihôji 西芳寺  UNESCO
Kyôto : Le temple des mousses Kokèdèla 苔寺, ou officiellement Saihôji 西芳寺  UNESCO
Kyôto : Le temple des mousses Kokèdèla 苔寺, ou officiellement Saihôji 西芳寺  UNESCO
Kyôto : Le temple des mousses Kokèdèla 苔寺, ou officiellement Saihôji 西芳寺  UNESCO

Publié dans KYOTO

Commenter cet article