Préf. de Gifu et Nagano : Randonnée de Magomé 馬籠 à Tsumago 妻籠

Publié le

Préf. de Gifu et Nagano : Randonnée de Magomé 馬籠 à Tsumago 妻籠

Nous sommes ici donc à cheval sur les préfectures de Gifu et de Nagano en plein coeur de Honshû, l'ile principale de l'archipel japonais, sur une section de la Nakasendô 中山道, la "route de l'intérieur des montagnes", l'une des routes qui reliait officiellement Edo (actuelle Tokyo capitale du pays) à Kyôto (ayant perdu son rôle de capitale politique et économique, restant cependant capitale impériale) durant la période ... Edo, bien entendu (1603-1868).

Pour faire le plein de nature et de rustique au parfum d'histoire où l'on entendrait prèsque le murmure de pas aux chaussures de paille tressée d'antan, voici une belle randonnée d'une huitaine de kilomètres entre deux villages relais : Magomé (préf. Gifu), et Tsumago (préf. Nagano), superbement préservés à l'image de l'époque, où vous ne verrez, par conséquent, dépasser aucune antenne télé et aucun fil électrique trahissant la fuite du temps.

Le petit village de Magomé en pente autour duquel s'étendent la campagne et les montagnesLe petit village de Magomé en pente autour duquel s'étendent la campagne et les montagnes

Le petit village de Magomé en pente autour duquel s'étendent la campagne et les montagnes

Vallées étroites et profondes sans âme qui vive, antithèse de l'image stéréotypée du Japon des villes sururbanisées (pléonasme :)?)

Vallées étroites et profondes sans âme qui vive, antithèse de l'image stéréotypée du Japon des villes sururbanisées (pléonasme :)?)

Après Magomé, le chemin s'enfonce dans la forêt. Nous sommes gentiment prévenus par un panneau de l'éventuelle posibilité d'apparition soudaine d'ours auxquels nous devons faire attention, sans toutefois nous éclairer quand à l'attitude à adopter pour cela ! A cet effet, j'avais pris soin à Magomé de me procurer quelques grelots éloigneurs d'ours (soi disant) à fixer sur mon pantalon ou sac espérant que ce serait suffisantAprès Magomé, le chemin s'enfonce dans la forêt. Nous sommes gentiment prévenus par un panneau de l'éventuelle posibilité d'apparition soudaine d'ours auxquels nous devons faire attention, sans toutefois nous éclairer quand à l'attitude à adopter pour cela ! A cet effet, j'avais pris soin à Magomé de me procurer quelques grelots éloigneurs d'ours (soi disant) à fixer sur mon pantalon ou sac espérant que ce serait suffisant

Après Magomé, le chemin s'enfonce dans la forêt. Nous sommes gentiment prévenus par un panneau de l'éventuelle posibilité d'apparition soudaine d'ours auxquels nous devons faire attention, sans toutefois nous éclairer quand à l'attitude à adopter pour cela ! A cet effet, j'avais pris soin à Magomé de me procurer quelques grelots éloigneurs d'ours (soi disant) à fixer sur mon pantalon ou sac espérant que ce serait suffisant

Puis quelques clairières ensoleillées où l'on peut s'imprégner de la paisible vie rurale...

Puis quelques clairières ensoleillées où l'on peut s'imprégner de la paisible vie rurale...

Des grains séchant au soleil, ainsi que des chaussettes tradiionnelles fournies des 5 doigts de pieds (surprenantes mais confortables pour avoir essayé), un SHIBAINU, avec ses petits airs de renard, LE chien "national"japonaisDes grains séchant au soleil, ainsi que des chaussettes tradiionnelles fournies des 5 doigts de pieds (surprenantes mais confortables pour avoir essayé), un SHIBAINU, avec ses petits airs de renard, LE chien "national"japonaisDes grains séchant au soleil, ainsi que des chaussettes tradiionnelles fournies des 5 doigts de pieds (surprenantes mais confortables pour avoir essayé), un SHIBAINU, avec ses petits airs de renard, LE chien "national"japonais

Des grains séchant au soleil, ainsi que des chaussettes tradiionnelles fournies des 5 doigts de pieds (surprenantes mais confortables pour avoir essayé), un SHIBAINU, avec ses petits airs de renard, LE chien "national"japonais

En pleine forêt, une... cloche ! à faire sonner pour... éloigner les ours, encore ! avec un numéro de téléphone d'urgence au cas où... !En pleine forêt, une... cloche ! à faire sonner pour... éloigner les ours, encore ! avec un numéro de téléphone d'urgence au cas où... !

En pleine forêt, une... cloche ! à faire sonner pour... éloigner les ours, encore ! avec un numéro de téléphone d'urgence au cas où... !

Quelques rivières, quelques cascades aux bruits frais et énergiques

Quelques rivières, quelques cascades aux bruits frais et énergiques

Et voilà Tusumago, tout de bois, niché au fond de la vallée.Et voilà Tusumago, tout de bois, niché au fond de la vallée.
Et voilà Tusumago, tout de bois, niché au fond de la vallée.

Et voilà Tusumago, tout de bois, niché au fond de la vallée.

Nous n'avions finalement et heureusement pas rencontré d'ours. Les habitants disent qu'il en apparait environ un à deux par an !

Pour ceux qui ne peuvent, n'ont envie de faire la randonnée, une route ainsi qu'un bus relient les deux villages qui, je trouve, valent le détour, voire le voyage pour une petite immersion (assez touristique certes particulièrement selon les heures de la journée et les périodes) dans le Japon traditionnel des montagnes d'antan.

Kansaijin

Publié dans Centre & Shikoku

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article