Début à mi-avril : Les cerisiers Shidalè-zakura (Jardin du sanctuaire de Héian à Kyôto)

Publié le

Début à mi-avril : Les cerisiers Shidalè-zakura (Jardin du sanctuaire de Héian à Kyôto)

Peu après LA floraison des cerisiers Soméi-Yoshino, celle des, moins nombreux, Shidalè. Oui, les Shidalè-zakura, avec un Z, plus facile à prononcer ainsi. Il s'agit donc d'une liaison, comme en français, même réflexe humain dans une autre langue ! On dit ces Sakuras "pleureurs"en français, "à branches tombantes" en Japonais, mais je n'aime pas trop ces termes tristounets qui ne leur vont pas du tout. Je les dirais plutôt "en feux d'artifices, en cascades de fleurs..."

Souvent on trouve l'un de ces arbres, seul, majestueux, dans le jardin d'un temple, tout à son honneur. Je les adore et n'en avais jamais vu telle concentration que dans le célèbre jardin du sanctuaire Héian à Kyôto. Un évènement, à ne pas rater si, comme moi, vous êtes fan de Sakuras et vous trouvez à Kyôto du début à la mi-avril. Cette féérie de fleurs rose-tendre à foison, c'est absolument ma-gni-fique.

*Entrée payante à part de celle du sanctuaire.

Début à mi-avril : Les cerisiers Shidalè-zakura (Jardin du sanctuaire de Héian à Kyôto)
Début à mi-avril : Les cerisiers Shidalè-zakura (Jardin du sanctuaire de Héian à Kyôto)Début à mi-avril : Les cerisiers Shidalè-zakura (Jardin du sanctuaire de Héian à Kyôto)Début à mi-avril : Les cerisiers Shidalè-zakura (Jardin du sanctuaire de Héian à Kyôto)
Début à mi-avril : Les cerisiers Shidalè-zakura (Jardin du sanctuaire de Héian à Kyôto)
Début à mi-avril : Les cerisiers Shidalè-zakura (Jardin du sanctuaire de Héian à Kyôto)Début à mi-avril : Les cerisiers Shidalè-zakura (Jardin du sanctuaire de Héian à Kyôto)
Début à mi-avril : Les cerisiers Shidalè-zakura (Jardin du sanctuaire de Héian à Kyôto)

Je crois que les mots sont inutiles...

Bien à vous

Kansaijin

Publié dans De saison, KYOTO

Commenter cet article

EvelineB 28/01/2016 06:17

C'est absolument magnifique !