Kôbé 神戸 (la porte des dieux !), son port et son petit Chinatown

Publié le

Kôbé 神戸 (la porte des dieux !), son port et son petit Chinatown

La ville de Kôbé s'étend tout en long nichée, serrée entre la chaine des monts Rokkô 六甲 (Mont des Six Casques !) et la mer. Manque de place oblige, elle déborde même sur l'eau avec ses étendues de béton, ses iles artificielles dont celle de son aéroport au ras des flots, sur les flancs de la montagne et même derrière ! Par conséquent, habiter à Kôbe donne cette agréable proximité avec la nature où plages et randonnées en forêt se trouvent à portée de main malgré la dimension de cette ville de près de 3 millions d'habitants.

Contrastant vivement avec l'atmosphère grouillante et funky d'Osaka juste à côté, Kôbé est plus calme, plus aérée, plus propre et soignée. Pour les Japonais, elle revêt cette image de ville élégante, romantique tournée vers l'étranger. En effet, Kôbé fut l'un des premiers ports du Japon à s'ouvrir vers l'étranger en 1868, suite à près de 200 ans de politique isolationniste.

LE PORT ET SA TOUR (PORT TOWER)

La tour de Kôbe, haute de 108 mètres et construite en 1963 est une icône, autant dire un symbole de réputation mondiale sans quoi Kôbé ne serait plus Kôbé !

Possibilité d'y monter. Observatoire à 90 mètres. Mais, géante au temps de sa construction elle est aujourd'hui largement rattrappée ou dépassée par les immeubles alentours.

Possibilité d'y monter. Observatoire à 90 mètres. Mais, géante au temps de sa construction elle est aujourd'hui largement rattrappée ou dépassée par les immeubles alentours.

Sa forme géométrique évoque... rien à priori, mais, curieusement, et peu de Japonais le savent d'ailleurs, elle aurait été créée à l'image d'un TSUDZUMI, ce petit tambour traditionnel que l'on cale sur l'épaule comme celà...

Kôbé 神戸 (la porte des dieux !), son port et son petit ChinatownKôbé 神戸 (la porte des dieux !), son port et son petit Chinatown

La promenade, toute de béton jeté sur la mer, rendez-vous des amoureux...(ici des écoliers en excursion qui pique-niquent).En toile de fond, l'autoroute superposée, et, côté mer, l'Oriental Hotel sur l'eau, en forme de... je pensais à un poisson, une baleine, mais il s'agit tout simpelement... d'une vague!

Kôbé 神戸 (la porte des dieux !), son port et son petit Chinatown
Kôbé 神戸 (la porte des dieux !), son port et son petit ChinatownKôbé 神戸 (la porte des dieux !), son port et son petit Chinatown

En mémoire du terrible séisme de 1995 qui a frappé la ville faisant plus de 6000 morts et plus de 40000 bléssés, ce petit coin, où l'on a laissé la jetée brisée avec ses lampadaires, telle quelle après la catastrophe.

Kôbé 神戸 (la porte des dieux !), son port et son petit ChinatownKôbé 神戸 (la porte des dieux !), son port et son petit ChinatownKôbé 神戸 (la porte des dieux !), son port et son petit Chinatown

NANKIN MACHI, LE PETIT QUARTIER CHINOIS

A quelques pas du port, ce sympathique petit échantillon de Chine édulcorée où dominent le rouge et le jaune, avec ses lampions, ses parfums d'épices anisés, ses pains vapeur blancs en forme de boutons de fleurs, sa nourriture à profusion, et d'authentiques... Chinois! L'exotisme dans l'exotisme!

Sur deux cents mètres environ, mignon même si, du point de vue superficie, rien à voir avec l'énorme Chinatown de Yokohama!

Kôbé 神戸 (la porte des dieux !), son port et son petit Chinatown
Kôbé 神戸 (la porte des dieux !), son port et son petit ChinatownKôbé 神戸 (la porte des dieux !), son port et son petit Chinatown
Kôbé 神戸 (la porte des dieux !), son port et son petit ChinatownKôbé 神戸 (la porte des dieux !), son port et son petit ChinatownKôbé 神戸 (la porte des dieux !), son port et son petit Chinatown

*ANECDOTES

Kôbe 神戸, mais pourquoi donc "La Porte des Dieux"? J'imaginais une raison plus légendaire et plus romanèsque, mais non. Il paraitrait que c'est en raison des différents lieux de culte des principales religions existant dans le monde mis en place par l'importante communauté étrangère installée dans cette ville portuaire japonaise, par le passé des plus ouvertes sur l'extérieur du pays.

 

Kôbe aurait même été capitale du Japon, pendant 6 mois, en 1180 !

 

Kansaijin

Kôbé 神戸 (la porte des dieux !), son port et son petit Chinatown

Publié dans Osaka & Kôbé

Commenter cet article

Michel 06/07/2015 16:11

Bonjour,

Pour moi Kobé est complétement lié au séisme du 17 janvier 1995. Nous avions ( Renault) en commande une presse transfert de carrosserie de 5400 tonnes fabriquée à Kobé. Le jour du séisme nos collègues étaient sur place pour un point d'avancement. Sur 6 personnes de l'équipe seuls 2 sont retournés au Japon, les autres n'ont pas eu la force de repartir.
J'avais prévu en 2013 de visiter la ville mais nous avons renoncé.
Partez vous comme d'habitude pour des vacances en France?
Cordialement

Kansaijin 07/07/2015 14:34

Oui, je partirai cette année aussi pour la France. Un retour au pays par an pour moi m'est indispensable. Histoire de me ressourcer ! Cordialement

Kansaijin 07/07/2015 14:11

Oh la la, la ville est encore à ce point connotée séisme... C'est dommage. Il est clair que ça doit faire un choc de l'avoir vécu ! Et c'est vrai que Kobé vit toujours avec cette blessure qui fait partie d'elle.