Préf. d'Ôita : Beppu 別府, le tour des "enfers" (Jigoku Méguli 地獄巡り) 2

Publié le

Voilà donc la suite du Tour des Enfers :

4 Le Oniyama Jigoku 鬼山地獄 ou "Enfer de la Montagne du Diable"

L'eau, ici, chauffée par une poche de magma, sort du sol depuis 5 à 6000m de profondeur. Richement chargée de minéraux de la terre qu'elle a traversée, elle proviendrait de pluies tombées il y a 50 ans!

Sa vapeur surgit avec une pression si forte ici qu'elle permettrait de tirer un wagon et demi d'un train.

Statue de Fudômyô, dieu du feu, dont la colère fait brûler les mauvaises choses afin de nous rediriger vers le bon cheminStatue de Fudômyô, dieu du feu, dont la colère fait brûler les mauvaises choses afin de nous rediriger vers le bon chemin

Statue de Fudômyô, dieu du feu, dont la colère fait brûler les mauvaises choses afin de nous rediriger vers le bon chemin

On se sert, ici aussi, de la chaleur de cette source pour élever des animaux de pays chauds. Ici pour connoter encore davantage la note terrifiante du site, des crocodiles. Solitaires ou par dizaines, aux poses figées telles des statues de bois, ils sont parqués dans une promiscuité digne d'un véritable enfer.

Préf. d'Ôita : Beppu 別府, le tour des "enfers" (Jigoku Méguli 地獄巡り) 2
Préf. d'Ôita : Beppu 別府, le tour des "enfers" (Jigoku Méguli 地獄巡り) 2Préf. d'Ôita : Beppu 別府, le tour des "enfers" (Jigoku Méguli 地獄巡り) 2

5 Le Shiraiké Jigoku 白池地獄 ou "Enfer de l'Etang Blanc"

Je me réjouissais pour ce petit lac que j'imaginais blanc lait et fumant. Laiteux oui, peut-être, mais je dirais plutôt "enfer de jade, ou de céladon". Joli tout de même, et c'était le site le plus calme du tour, avec ses larges jets de vapeur s'échappant dans un léger souffle.

 

Préf. d'Ôita : Beppu 別府, le tour des "enfers" (Jigoku Méguli 地獄巡り) 2
Préf. d'Ôita : Beppu 別府, le tour des "enfers" (Jigoku Méguli 地獄巡り) 2

6) Le Kamado Jigoku かまど地獄 ou "Enfer de la Marmite"

La Marmite,... parce que l'on se sert beaucoup de ses eaux et de ses vapeurs pour faire cuire des aliments, des oeufs notamment, qui, en les pelant se révèlent couleur café au lait.

Des expériences intéressantes à faire : bains de pieds, de mains, vapeur à respirer, eau thermale à 80 degrés à boire... La mare principale peut être, selon les conditions du jour et comme ci-dessous, d'un bleu tout à fait inattendu, plus intense même encore que l'Enfer de la Mer !

Préf. d'Ôita : Beppu 別府, le tour des "enfers" (Jigoku Méguli 地獄巡り) 2Préf. d'Ôita : Beppu 別府, le tour des "enfers" (Jigoku Méguli 地獄巡り) 2
Préf. d'Ôita : Beppu 別府, le tour des "enfers" (Jigoku Méguli 地獄巡り) 2Préf. d'Ôita : Beppu 別府, le tour des "enfers" (Jigoku Méguli 地獄巡り) 2Préf. d'Ôita : Beppu 別府, le tour des "enfers" (Jigoku Méguli 地獄巡り) 2
Et dire que ce bleu est naturel ! Si, si ! Incroyable ! Mais vrai !

Et dire que ce bleu est naturel ! Si, si ! Incroyable ! Mais vrai !

 

PUIS, CES DEUX SITES UN PEU ELOIGNES DE 1 A 2km DES PRECEDENTS :

7) Le Tchi no Iké Jigoku 血の池地獄 ou "Enfer de la Mare de Sang"

Le site est joli avec son étang enclavé dans une végétation luxuriante. Mais boh boh boh, le terme de "mare de sang" me semble ici assez "pompeux" (du moins ce jour-là). Il s'agit de la couleur de la terre argileuse de cet endroit dont l'eau chaude a pris la teinte.

Préf. d'Ôita : Beppu 別府, le tour des "enfers" (Jigoku Méguli 地獄巡り) 2
Préf. d'Ôita : Beppu 別府, le tour des "enfers" (Jigoku Méguli 地獄巡り) 2Préf. d'Ôita : Beppu 別府, le tour des "enfers" (Jigoku Méguli 地獄巡り) 2

8) Le Tatsumaki Jigoku 竜巻地獄 ou "Enfer de la Tornade"

"Cet enfer est...." amorce le guide sonore en Japonais d'une voix monocorde comme si, ici, le terme "enfer", banalisé, perdait toute sa connotation terrifiante. Il s'agit en réalité d'un geyser, étonnament réglé, apparaissant toutes les 30-40 minutes pendant 6-10 minutes. Celui-ci pourrait, par moments, s'élever jusqu'à 50m de haut!!, mais il a malheureusement été limité par un plafond de pierres, pour davantage de sécurité pour les visiteurs, parait-il... A l'heure venue, tout d'abord, de petites trombes d'eau commencent à "s'énerver" de manière désordonnée mues par on ne sait quelle force mystérieuse, puis la pression monte, monte, formant un grand jet d'une température de 101 degrés, qui éparpille son brouillard de vapeur blanche. Il est un peu difficile de se dire que le phénomène est naturel ; on le croirait plutôt activé par quelque appareil de fabrication humaine depuis le sous-sol! Sssshhhh, fait-il comme une grosse averse tropicale. On dirait une cascade à l'envers!

 

Préf. d'Ôita : Beppu 別府, le tour des "enfers" (Jigoku Méguli 地獄巡り) 2

☆Un conseil pour les futurs visiteurs : en raison de maintes occasions de prendre de délicieux bains de pieds chauds dans les sites, il est judicieux d'emporter avec soi une petite serviette et de se vêtir en conséquence! Ce serait dommage de ne pas y goûter!

Voilà, ce fut donc le Jigoku-méguli de Beppu, tellurique par excellence, la visite la plus fascinante que j'aie pu faire au Japon.

On pourra terminer la journée en détente, le corps plongé dans une délicieuse eau thermale chaude et un peu glissante par nature, telle une lotion sur la peau, caractéristique de la région, en contemplant la mer, ou un petit jardin japonais, et là, c'est le paradis!

Kansaijin

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article