Les nouilles sômen 素麺, une fraîcheur de l'été japonais!

Publié le

Les nouilles sômen 素麺, une fraîcheur de l'été japonais!

D'origine chinoise, les Sômen se seraient répandues au Japon à partir du 8e siècle. Ces nouilles sont étonnantes, aussi bien par leur aspect que par la manière de les manger. Une précision cependant, elles ne sont pas faites de farine de riz, comme l'indiquent certains sites, à croire que tout ce qui vient d'Asie est forcément fait de riz ! mais bel et bien de farine de blé. Délicates, filiformes, leur diamètre dépasse à peine 1 mm ! On dirait prèsque des cheveux !

Elles peuvent se consommer chaudes, mais on les mange beaucoup plus volontiers très froides sous le climatiseur, afin de contrecarrer la chaleur humide et écrasante de l'été.

PREPARATION :

Prévoir une à deux bottes de Sômen par personne selon l'appétit

Leur cuisson dure à peine deux minutes dans de l'eau bouillante. Les remuer un peu (idéal avec de longues baguettes de cuisine) pour ne pas qu'elles ne s'attachent entre elles. Un moment donné, lorsque la surface se fait mousseuse et que la casserole menace de déborder, il s'agit d'y jeter un verre d'eau froide appelée : "Bikkuri Mizu" ou "l'eau de la suprise", car, pour commencer l'ébulliton se calme immédiatement, et il est dit que, surpises alors, les nouilles se cuisent à point! Ceci fait, vous pouvez donc tout de suite couper le feu et mettre vos nouilles à l'égouttoir avant de les arroser d'eau froide du robinet en remuant avec les doigts. Les Sômen se versent alors dans un grand bol que l'on emplit d'eau froide, dans lequel on ajoute une bonne poignée de... glaçons !

Pour les manger, eh bien il faut les pêcher, à l'aide de vos baguettes en les pinçant bien, les tremper dans votre petit récipient individuel rempli de Sômen Tsuyu 素麺つゆ, bouillon spécial pour Sômen (couleur café léger) froid lui aussi, à acheter tout prêt et à couper, selon les marques avec de l'eau. On peut y ajouter un peu de purée de gingembre et-ou de fins poireaux ciselés. Les Japonais les mangent, comme toutes leurs nouilles en bouillon, avec leurs traditionnels bruits d'aspriration comme de longs renifflements... Je n'ai jamais aimé ni pu le faire, mais cela ne m'empêche pas d'en manger.

En accompagnement, ce que vous voulez, une salade, des légumes, de la viande, du poisson, du tofu... Les Japonais les associent volontiers avec des tomates cerises, de petits concombres...

Ma mère, ayant beaucoup apprécié les Sômen durant son séjour au Japon, a essayé, par nostalgie, le procédé avec un reste de bouillon pour Sômen, et... des spaghettis. Résultat... à déconseiller!

Les nouilles sômen 素麺, une fraîcheur de l'été japonais!Les nouilles sômen 素麺, une fraîcheur de l'été japonais!

Et, pour d'avantage encore ressentir cette sensation de fraicheur contre la canicule, car au Japon l'essentiel réside souvent dans l'image (dans le sens "représentation"), il existe également de surprenants et ludiques moyens de manger des Sômen. Voici, deux vidéos que j'ai trouvées sur Youtube, la première plus traditionnelle et la deuxième plus moderne. Sacrés Japonais !

Commenter cet article

Eva 31/07/2015 15:00

Une amie d'enfance de mon mari organise chaque été une soirée Nagashi soumen avec ses voisins. C'est vraiment sympa comme façon de manger les soumen !

Kansaijin 24/08/2015 10:36

D'autant plus sympa quand on a pas les préparatifs à faire sous la chaleur ;)