Au coeur de l'automne : Les kakis 柿

Publié le par Kansaijin

Au coeur de l'automne : Les kakis 柿

L"appellation "kaki" nous vient directement du Japon où ce fruit figure parmi les emblèmes! C'est le fruit du ka... euh non, du plaqueminier !

Mais ici "kaki"a deux écritures : ou 牡蠣 qui, pour le deuxième exemple veut dire "huître"! Il existe une subtile différence de prononciation qu'il m'est toujours à l'heure actuelle impossible de réaliser. Par conséquent, je dois toujours préciser qu'il s'agit du fruit lorsque j'en parle, car d'après la manière dont je le dis, on comprend plutôt "huître"...

Voilà donc, au coeur de l'automne, un orange chaleureux s'invite sur les étalages des supermarchés et les arbres des campagnes qui se parent de jolies boules lustrées sous la pluie et le soleil. Et, même si ces dernières ont l'air apétissantes, la plupart sont des SHIBU-GAKI, totalement immangeables car d'une âpreté (SHIBUI) renversante. C'est pourquoi on peut en apercevoir parfois séchant sur les façades des maisons, un des charmes de l'automne japonais que j'aime. Quelques semaines plus tard, c'est brunis, ridés, d'une esthétique douteuse, qu'ils se mangent, incroyablement gorgés de sucre comme par magie de la nature.

Au coeur de l'automne : Les kakis 柿
Au coeur de l'automne : Les kakis 柿Au coeur de l'automne : Les kakis 柿
Au coeur de l'automne : Les kakis 柿
Au coeur de l'automne : Les kakis 柿Au coeur de l'automne : Les kakis 柿

Autant j'adore manger les kakis frais et croquants, autant je ne les aime pas très mûrs lorsqu'ils deviennent mous et un peu visqueux. Aussi, s'il m'en reste de ramollis, eh bien j'en fais de la confiture. Apparemment ce n'est pas dans l'habitude des Japonais qui me regardent toujours d'un air surpris. Ils goûtent alors ma mixture orange-brunâtre avec hésitation avant de me féliciter! A savoir s'il s'agit de OSéJI (dire des choses que l'on ne pense pas afin de flatter) ou pas...

...mais voici ma RECETTE :

INGREDIENTS :

Kakis mous pelés (attention ça glisse des mains !) et coupés en petits morceaux

La moité de leur poids en sucre brun (je le préfère au blanc, plus sain et plus goûteux)

Le jus d'un demi citron

Un sachet de sucre vanillé (ne se trouve pas au Japon) ou quelques gouttes d'essence de vanille

Une pincée de cannelle (donne du caractère, d'autant plus que je suis alsacienne)

 

PREPARATION :

Mettre les ingrédients dans une casserole. Les faire cuire jusqu'à ébullition où vous baisserez le feu jusqu'à très doux afin de laisser bouillir le tout une dizaine de minutes en remuant avec une spatule de bois. Si nécessaire, ajouter un peu d'eau pour rectifier la consistance (ou alors en mettre un peu au début de la préparation).

Très bon en tartine ou sur du yaourt. Doit être délicieux aussi sur du fromage blanc, mais difficile à trouver au Japon et hors de prix.

 

Kansaijin

 

 

Commenter cet article

Isabelle 27/10/2015 14:07

Merci pour la recette! Comme c'est la saison et qu'au Japon les kakis mous sont moitié prix je vais essayer !

Kansaijin 28/10/2015 01:14

Donne m'en des nouvelles ;)

Michel 22/10/2015 18:15

Merci pour la recette. C'est vrai qu'au Japon le kaki est servi plutôt ferme contrairement à la France ou plus il est mûr meilleur il est confère ce site. http://www.vence-pratic.com/info/Au-Jardin/LE-KAKI-Plus-c-est-mur-plus-c-est-bon.

Kansaijin 23/10/2015 01:21

Ah, les Français l'aiment mou :) ? En fait, les japonais sont partagés, il y a le groupe des amateurs du ferme, comme moi, et celui du mou ! Le kaki est beaucoup consommé en France ? Quand j'y étais, c'était plûtot rare ! Je n'en ai d'ailleurs jamais mangé en France !

Eva 20/10/2015 14:07

Mon mari dit aussi que je prononce le kaki des fruits de mer ^^

Kansaijin 21/10/2015 01:16

Héhé il doit y avoir une astuce...