Kyôto : Le Kiyomizu-dera 清水寺 (Temple de l'Eau Pure) et son célèbre balcon UNESCO

Publié le par Kansaijin

La montée vers le temple dont on aperçoit la pagode rouge, par la pente Gojôzaka

La montée vers le temple dont on aperçoit la pagode rouge, par la pente Gojôzaka

Au flanc des montagnes de l'est, les Higashiyama 東山, L'incontournable par excellence de Kyôto, le Kiyomizu-dèla, ce complexe de temples bouddhistes et shintoïstes (oui, au Japon les religions se mélangent sans problème, on prie dans les deux, on se marie shintoïste et on meurt bouddhiste par exemple). Son origine remonte à l'an 798, les bâtiments actuels, reconstruits, datant de 1633.

Le pavillon porte d'entrée

Le pavillon porte d'entrée

Kyôto : Le Kiyomizu-dera 清水寺 (Temple de l'Eau Pure) et son célèbre balcon UNESCOKyôto : Le Kiyomizu-dera 清水寺 (Temple de l'Eau Pure) et son célèbre balcon UNESCO
Prières dans les fumées d'encens du bâtiment principal (Hondô) devant la terrasse

Prières dans les fumées d'encens du bâtiment principal (Hondô) devant la terrasse

Nous voilà au point fort du parcours, la grande terrasse sur pilotis qui semble flotter au dessus de la verdure.

Au loin, vue sur Kyoto avec sa tour-phare

Au loin, vue sur Kyoto avec sa tour-phare

Kyôto : Le Kiyomizu-dera 清水寺 (Temple de l'Eau Pure) et son célèbre balcon UNESCOKyôto : Le Kiyomizu-dera 清水寺 (Temple de l'Eau Pure) et son célèbre balcon UNESCO

En contre-bas, Otowa no taki (la cascade d'Otowa), une source aux eaux pures, celle qui a conféré son nom au temple. Celle-ci aurait des vertus thérapeutiques aussi bien que de bonne fortune pour la santé, la longévité, et bien entendu surtout au Japon, en Asie, le succès dans les études. Ils ont oublié l'amour, mais ce n'est pas grave, vous avez le petit sanctuaire Shintoïste à côté pour cela.

Cette eau précieuse donc, surgissant du Mont verdoyant Otowa, a été recueillie sous le toit d'un petit temple et divisée en trois filets tombant, afin qu'à l'aide d'une casserolette à long manche, les pèlerins puissent la boire pour se purifier en formulant leurs voeux (photo ci-dessous). Faire la queue peut prendre un certain temps, et l'idée de poser ses lèvres sur les bords de récipients après une centaine de personnes peut sembler assez douteux même si ceux-ci sont stérilisés aux ultraviolets! A vous de voir!

Kyôto : Le Kiyomizu-dera 清水寺 (Temple de l'Eau Pure) et son célèbre balcon UNESCOKyôto : Le Kiyomizu-dera 清水寺 (Temple de l'Eau Pure) et son célèbre balcon UNESCO
Kyôto : Le Kiyomizu-dera 清水寺 (Temple de l'Eau Pure) et son célèbre balcon UNESCO

En cours de parcours et avant de descendre sur la cascade Otowa, tout en rouge, voici le Jishu-jinja 地主神社, temple shintoïste des voeux d'amour, par conséquent fréquenté par beaucoup de lycéens, jeunes, mais pas seulement... pour une bonne rencontre. Deux rochers comme ci-dessous sont posés à 18m d'intervalle. Pour les amateurs, il consite à partir du premier et se diriger les yeux fermés vers le second pour le toucher. Le succès de cette épreuve aiderait à réaliser son voeu de relation amoureuse...Rires assurés. C'est vraiment étonnant tout ce ludisme dans la religion au Japon...

Enclavé dans le fond, un espace prière business et richesse aussi, avec le dieu-renard blanc devant lequel prie ici un Salaryman en pantalon de travail et chemise blanche.

Le caractère 縁 (èn) en rouge signifie : chance dans la destinée, relation. Sur le rocher, 恋 (koï), signifie : relation amoureuse
Le caractère 縁 (èn) en rouge signifie : chance dans la destinée, relation. Sur le rocher, 恋 (koï), signifie : relation amoureuseLe caractère 縁 (èn) en rouge signifie : chance dans la destinée, relation. Sur le rocher, 恋 (koï), signifie : relation amoureuse

Le caractère 縁 (èn) en rouge signifie : chance dans la destinée, relation. Sur le rocher, 恋 (koï), signifie : relation amoureuse

Kyôto : Le Kiyomizu-dera 清水寺 (Temple de l'Eau Pure) et son célèbre balcon UNESCO
Les gros troncs servant de pilotis afin de soutenir le grand balcon seraient au nombre de 39. Impressionnant vu d'en bas.Les gros troncs servant de pilotis afin de soutenir le grand balcon seraient au nombre de 39. Impressionnant vu d'en bas.

Les gros troncs servant de pilotis afin de soutenir le grand balcon seraient au nombre de 39. Impressionnant vu d'en bas.

Sauter du temple Kiyomizu. Durant l'ère Edo (1603-1868), des gens, après avoir formulé un voeu, se jetaient de cette plateforme de 13 m de haut dans la superstition de le voir se réaliser s'ils survivaient à l'expérience. On estime le taux de survie à 85 pourcent environ. Quand à la réalisation des souhaits, la proportion n'est pas connue... Cette pratique a bien entendu été interdite il y a très longtemps.

 

Après la sortie, des petits cafés traditionnels comme celui-ci, à tatamis et zabuton (coussins plats sur lesquels on s'assied). Très sympa et très Japon, en harmonie avec la nature.

Kyôto : Le Kiyomizu-dera 清水寺 (Temple de l'Eau Pure) et son célèbre balcon UNESCO

Kansaijin

Publié dans KYOTO

Commenter cet article

Marc 08/02/2017 13:42

I love kiyomizu dera temple. Omamori of this temple is aivalable on www.omamori.com ... I hope one day to return to Japan

Kansaijin 08/02/2017 14:18

Yees it's beautiful! And the walk down Sannenzaka too! It's incredible that we can buy omamori on a site!!! Hope you can return back to Japan :)