Préf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCO

Publié le par Kansaijin

Notre promenade enchanteresse commence par le parc aux daims (Shika 鹿). Ils se confondent avec la pierre, la terre où les feuilles mortes, les rendant quasi invisibles, ou alors leur silhouette se dessine dans la lumière du soleil. Habitués aux humains, et même aux Gaijins (Occidentaux), d'ailleurs ils ne semblent pas faire la différence, ils se laissent photographier, et même caresser, sans broncher.

Préf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCO
Préf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCOPréf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCO

Puis le chemin se poursuit bordé de grandes lanternes de pierre moussues...

Préf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCO

Le portique vermillon Tolii s'ouvre sur le territoire pur des dieux...

Préf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCOPréf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCO

Et toujours plus de lanternes pour nous guider...
 

 

Préf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCO
Préf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCOPréf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCO
Cherchez le daim!

Cherchez le daim!

Et, le voilà, le Kasuga Taisha (春日大社), le "Grand Sanctuaire des Jours de Printemps!" possédant environ 3000 dépendances dans tout le Japon. Un sanctuaire bien rouge, qui n'a, à priori, rien de particulier...

Préf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCO

... si ce n'est ses longues rangées de belles lanternes, de bronze cette fois!

L'accès au "pays des lanternes" à l'intérieur de l'enceinte du temple est payante (500 yen au jour d'aujourd'hui), mais pour moi incontournable, ou ce serait dommage!

Massives, lourdes, immuables...
Massives, lourdes, immuables...

Massives, lourdes, immuables...

Ici, un 29 novembre, avec un tapis de feuilles jaune lumineux de gingkos.

Préf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCOPréf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCOPréf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCO
Préf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCOPréf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCO

Et encore des lanternes, aux décorations finement ciselées...

Préf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCOPréf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCOPréf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCO
Préf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCO
Préf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCO

Et, derrière un rideau, la surprise d'une pièce sombre tapissée de miroirs, nous offrant une féérie de lanternes illuminées... Magnifique!

Préf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCOPréf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCO
Préf. de Nara : Nara : Le sanctuaire des lanternes Kasuga-Taisha 春日大社 UNESCO
Un arbre sacré semblant contenir en lui toute la force de la nature

Un arbre sacré semblant contenir en lui toute la force de la nature

Le sanctuaire shintoïste Kasuga Taisha a été édifié il y a près de 1300 ans, au 8e siècle, lorsque Nara est devenue capitale du pays. Il fut dédié à une puissante divinité de l'époque afin d'apporter protection à la ville. Comme le veut la tradition, et comme le grand sanctuaire de pélerinage  Isé Jingû, il est reconstruit tous les 20 ans afin d'offrir à la divinité un habitat toujours frais et neuf.

Les lanternes sont allumées deux fois l'an, le 2 et le 4 février à l'occasion du nouvel an de l'ancien calendrier, et les 14 et 15 aout, dans la chaleur écrasante de l'été pour le O-bon, la "Toussaint" japonaise.

J'adore cette promenade digne d'un conte de fées, idyllique, à faire oublier la morosité du Japon quotidien des grandes villes grises. A ne pas manquer, surtout pour ceux qui, comme moi, ont un faible pour les lanternes!

Kansaijin

Petite anecdote en passant à propos des daims :

☆ Un "con" en japonais se dit Baka, et cela s'écrit comme ceci : 馬鹿, avec l'idéogramme du cheval associé à celui du daim, ou du cerf. Voilà, alors un "con" au Japon serait un croisé entre un cheval et un daim... Ca doit être mignon comme animal quand même!

A une demi-heure environ de marche, le fameux Tôdai-ji, sur le lien ci-dessous.

Publié dans Centre & Shikoku

Commenter cet article

Cherry Wood 13/12/2016 18:04

Très très joli ! Et les daims sont adorables, en harmonie dans ce lieu !

Kansaijin 14/12/2016 10:27

Oui :) C'est légendaire, il faut que tu y ailles lors de ton prochain voyage au Japon!

Llalie 30/11/2016 15:58

Superbes photos ! C'est vraiment l'un des endroits que j'ai le plus aimé au Japon, ça me rend nostalgique tout ça ! *.*

Kansaijin 01/12/2016 00:12

Oui, moi aussi, il est dans mes tops ;)