Les crudités japonaises

Publié le par Kansaijin

Pour donner une idée des proportions pour le radis Daïkon et le concombre japonais! Au milieu, je précise qu'il s'agit de mon bras!

Pour donner une idée des proportions pour le radis Daïkon et le concombre japonais! Au milieu, je précise qu'il s'agit de mon bras!

Voilà les crudités japonaises BASIQUES que l'on consomme ici pour apporter un peu de fraicheur vitamninée à chaque repas.

Le chou カベツ (Kabètsu, de l'anglais Cabbage!)

J'ai été surprise en découvrant que le chou tient autant de place dans la cuisine populaire japonaise! Et celui-ci se mange aussi très très souvent cru, coupé en minces lamelles. Pas bon mélangé avec une vinaigrette classique, et beaucoup meilleur, sans mélanger, avec quelques traits de vinaigrette crémeuse, comme le coleslaw par exemple, sur le dessus. Un grand nombre de gens le mangent aussi tel quel, surtout avec des plats frits, ou de la viande en sauce.

Les crudités japonaises

Le grand radis blanc Daïkon 大根 

Daïkon signifie littéralement "grosse racine", et pour cause, on est vraiment dans la démesure!(Photo en haut) Que l'on puisse sortir de terre une chose aussi énorme! Ce radis géant, se trouve, lui aussi très présent dans la cuisine japonaise, cuit comme cru.

En tant que crudité, il peut se manger râpé finement. Personnellement, j'aime bien en râper avec des carottes pour en faire une salade orange et blanche.

Il peut se couper en petits morceaux plats que l'on mélange manuellement seulement avec du sel, sur quoi l'on peut râper un peu d'écorce de Yuzu, ou, à défaut, d'un autre agrume, pour parfumer (ci-dessous).

Il peut se râper aussi en purée (avec une râpe spéciale), et s'appellera alors Daïkon Oloshi. On peut en surmonter d'une cuillérée tous les plats chauds, viandes, poissons, tofu... avec un petit trait de sauce soja (Shôyû) ou de sauce Ponzu parfumée au Yuzu. J'adore ça. Et ce contraste chaud-frais!

☆ Consommé toute l'année, mais surtout, bien sûr, l'hiver.

Les crudités japonaises

Le Kaïwalè かいわれ

Pour quelques centimes la petite botte, pratique, économique, il accompagne, lui aussi, tous les plats. Il s'agit, en réalité de pousses de gros radis blanc dont je viens de parler et en a le goût, en pafois même très piquant! Kaïwalè signifie "coquillage cassé". Effectivement ses petites feuilles ressemblent à des coquillages ouverts, mais non, ceci n'est pas la raison de cette dénomination. C'est parce qu'à l'origine, ils étaient plantés dans une terre nourrie de débris de coquillages!

Bref, la meilleure alternative lorsqu'on ne sait pas quelle crudité pourrait accompagner un repas. Et il se mange tout simplement trempé dans de la mayonnaise, japonaise bonne et légère dont les autochtones sont si fiers qu'ils la disent la meilleure du monde!

Les crudités japonaises Les crudités japonaises

Le concombre Kyûli

Alors là aussi, on se retrouve dans la démesure, mais ici, en petit! (voir photo). Le Kyûli servait souvent d'ailleurs, autrefois, de goûter pour les enfants! Tout simple, il se mange généralement coupé en demi tronçons et salé.

☆Surtout à la saison chaude

Les crudités japonaises Les crudités japonaises

Les tomates cerises プチトマト Putchi tomato! "Putchi" est calqué sur le mot français "petit"! Mais elles existaient au Japon bien avant de se répandre en France.

 

On les retrouve souvent sur table, telles quelles mais celles-ci sont aussi les reines des Bentô,  ne coulent pas et apportent une jolie couleur.

 

La laitue ("Lètasu", bien sûr, de l'anglais ) Voilà donc la "tête" de la laitue classique japonaise. Un goût de... laitue, mais légèrement plus âpre et les feuilles sont plus molles.

Les crudités japonaises

Pour mes salades, je fais généralement ma vinaigrette moi-même, comme ma mère, mes grands mères,  l'avaient toujours fait. Les Japonais n'en reviennent pas! Et je n'en reviens pas! A combien ai-je donné des leçons de vinaigrette à base d'huile, de vinaigre, de sel et de poivre, à commencer par ma belle-mère? Oui, les Japonais l'achètent généralement toute prête. Il en existe beaucoup de variétés. J'en aime bien certaines, comme celle pour la salade César... sinon, je les trouve trop grasses, épaisses, avec une certaine viscosité.

 

Quelques salades (Salada!) que je fais souvent:

Verte avec oignon et tofu et vinaigre balsamique,

Carottes râpées auxquelles j'ajoute des flocons de thon en boîte et des herbes de Provence.

J'aime bien ajouter quelques petites lamelles d'oignons frits secs que l'on peut acheter en pots, qui donnent du craquant et une note grillée. Délicieux.

 

Kansaijin

 

Publié dans À boire & à manger

Commenter cet article

Angeline 22/04/2017 21:09

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog. merci