Hokkaïdo : Les thermes de Noboribetsu 登別温泉, des paysages d'une autre planète!

Publié le par Kansaijin

Vue d'ensemble de la Jigokudani  地獄谷 (Vallée de l'Enfer)

Vue d'ensemble de la Jigokudani 地獄谷 (Vallée de l'Enfer)

☆Vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus

Noboribetsu est une célèbre ville thermale japonaise, la plus réputée de Hokkaïdo. La petite ville elle-même ne paye pas de mine avec ses grands immeubles d'hôtels à l'architecture froide éparpillés autour d'une toute petite rue commerçante désuète et très peu animée, mais la Vallée de l'Enfer (Jigokudani 地獄谷) avec sa longue allée de bois, la promenade à travers la forêt vers le lac gris et fumant, la rivière trouble et chaude où l'on peut tremper ses pieds, sont fascinants et dignes d'une autre planète!

A la descente de la voiture, sur le parking, flotte dans l'air humide cette odeur caractéristique d'oeufs durs épluchés... l'impression de se trouver dans une cuisine!

La passerelle de bois. J'adore!
La passerelle de bois. J'adore!La passerelle de bois. J'adore!

La passerelle de bois. J'adore!

"Danger! Interdit d'entrer". Les montagnes me rappellent le Colorado provençal, Roussillon! Par terre, une marmite naturelle où crépite et fume de l'eau bouillante, et des ruisseaux qui semblent provenir de quelque industrie chimique...
"Danger! Interdit d'entrer". Les montagnes me rappellent le Colorado provençal, Roussillon! Par terre, une marmite naturelle où crépite et fume de l'eau bouillante, et des ruisseaux qui semblent provenir de quelque industrie chimique..."Danger! Interdit d'entrer". Les montagnes me rappellent le Colorado provençal, Roussillon! Par terre, une marmite naturelle où crépite et fume de l'eau bouillante, et des ruisseaux qui semblent provenir de quelque industrie chimique...

"Danger! Interdit d'entrer". Les montagnes me rappellent le Colorado provençal, Roussillon! Par terre, une marmite naturelle où crépite et fume de l'eau bouillante, et des ruisseaux qui semblent provenir de quelque industrie chimique...

Ici aussi, un petit sanctuaire comme toujours pour signer un paysage japonaisIci aussi, un petit sanctuaire comme toujours pour signer un paysage japonais

Ici aussi, un petit sanctuaire comme toujours pour signer un paysage japonais

Puis le chemin s'enfonce dans la forêt épaisse, où chantent des cigales (oui, à Hokkaïdo) à ma grande surprise...

Hokkaïdo : Les thermes de Noboribetsu 登別温泉, des paysages d'une autre planète!Hokkaïdo : Les thermes de Noboribetsu 登別温泉, des paysages d'une autre planète!

... pour déboucher sur le Oyunuma お湯沼 "Etang d'eau chaude"d'une eau semblant usée, polluée depart sa couleur grise et trouble.

Hokkaïdo : Les thermes de Noboribetsu 登別温泉, des paysages d'une autre planète!
Hokkaïdo : Les thermes de Noboribetsu 登別温泉, des paysages d'une autre planète!Hokkaïdo : Les thermes de Noboribetsu 登別温泉, des paysages d'une autre planète!

Puis, après avoir respiré quelques vapeurs semblant suspectes, entre le feuillage frais, une rivière qui ne l'est pas du tout et vient encore réchauffer la chaleur ambiante! Et, le Ashiyu 足湯, eau chaude pour bains de pieds! C'était assez brûlant!

Hokkaïdo : Les thermes de Noboribetsu 登別温泉, des paysages d'une autre planète!Hokkaïdo : Les thermes de Noboribetsu 登別温泉, des paysages d'une autre planète!Hokkaïdo : Les thermes de Noboribetsu 登別温泉, des paysages d'une autre planète!

Le chemin en boucle reconduit ensuite à la ville au centre de laquelle se trouve un petit parc contenant une espèce de cheminée à l'intérieur de laquelle, à intervalles réguliers danse sauvagement et indomptablement un petit geyser mu par une mystérieuse force souterraine dans un bruit de soufflerie énergique. J'en reste toujours fascinée.

Hokkaïdo : Les thermes de Noboribetsu 登別温泉, des paysages d'une autre planète!Hokkaïdo : Les thermes de Noboribetsu 登別温泉, des paysages d'une autre planète!

Le soir, c'est la détente dans un bain thermal en eaux troubles à la consistance d'une lotion grasse mais légère, du jamais expérimenté à ce point pour moi, qui laisse la peau d'un lisse incroyable!

 

En prime, certains soirs d'été (se renseigner à l'office du tourisme), est organisé ce spectacle gratuit d'une quinzaine de minutes de diables O-ni, qui, après une danse, font jaillir d'énergiques fontaines de feu. Paradoxalement, comme souvent au Japon où le mal et le bien semblent se confondre, ils sont gentils, et viendraient ainsi vers nous afin de  brûler, pulvériser et réduire en fumée nos maux. Le cadre, l'atmosphère, avec cette musique, ce rythme, ce feu soufflé avec une énergie incroyable, sont impressionnants! Beaucoup plus qu'un jeu vidéo!

☆Noboribètsu..., la consonnance de ce nom de ville me semble bizarre, tout comme son sens écrit en caractères japonais, qui signifierait : "monter séparément".  C'est que les noms des villes et des lieux de Hokkaïdo ont été donnés par les Aïnus, peuple Esquimau vivant par le passé sur cette île du nord. Les Japonais les ont ensuite gardés, adaptant les sons à leur langue en les illustrant par un idéogramme. J'ai été surprise de trouver beaucoup d'autres noms en "bètsu" à Hokkaïdo : Aïbetsu (l'amour séparé), Ashibetsu (les pieds séparés)... Et j'ai appris que cela venait de "pètss", rivière!

☆Une chose qui m'a surprise aussi à Noboribetsu, était, non seulement d'avoir l'impression de me trouver sur une autre planète, mais aussi d'être en Chine! Je n'ai entendu aucun touriste croisé parler le japonais!

Kansaijin

Photographie d'une pancarte dans les toilettes afin d'expliquer aux touristes asiatiques hors Japon comment les utiliser.

Photographie d'une pancarte dans les toilettes afin d'expliquer aux touristes asiatiques hors Japon comment les utiliser.

Pour s'y rendre, il existe des bus express depuis l'aéroport de Chitosé (Sapporo). Le trajet dure environ 1h30. Se renseigner à l'office du tourisme de l'aéroport.

Commenter cet article