Kyôto : Arashiyama, la villa Ôkôchi Sansô 大河内山荘

Publié le par Kansaijin

Denjiro Okochi (photos du net)
Denjiro Okochi (photos du net)

... ou plutôt son vaste jardin à flanc de colline aux tapis de mousse, où foisonne une verdure japonaise harmonieuse et parfaitement agencée pour cela.

Il s'agit de la propriété, la "maison de rêve" d'un célèbre acteur de films muets et de samouraïs du siècle passé, Dènjirô ÔKÔCHI (1898-1962). Ainsi, Ôkôtchi Sansô, signifie "La villa de montagne d'Ôkôchi".

Le chemin de la célèbre fortêt de bambous de Sagano nous conduit à l'entrée du site. On monte un petit sentier qui se faufile au mileu d'une petite colline de pins, jusqu'à une jolie petite porte de bois. Puis le chemin se poursuit pour nous mener à la maison principale.

Les parapluies sur la photo ci-dessous ne sont pas pour la pluie, parce qu'il ne pleut pas, ou si,  une averse de rayons de soleil.

La maison principale (fermée), bien qu'élégante reste relativement modeste et rès loin des demeures de stars hollywoodiennes. Sa magnificience semble résider surtout dans la nature qui l'entoure et forme un tout avec elle.La maison principale (fermée), bien qu'élégante reste relativement modeste et rès loin des demeures de stars hollywoodiennes. Sa magnificience semble résider surtout dans la nature qui l'entoure et forme un tout avec elle.
La maison principale (fermée), bien qu'élégante reste relativement modeste et rès loin des demeures de stars hollywoodiennes. Sa magnificience semble résider surtout dans la nature qui l'entoure et forme un tout avec elle.

La maison principale (fermée), bien qu'élégante reste relativement modeste et rès loin des demeures de stars hollywoodiennes. Sa magnificience semble résider surtout dans la nature qui l'entoure et forme un tout avec elle.

Les sentiers qui parcourent la colline, la légère fraicheur humide des mousses, le pépiement d'oiseaux exotiques...

Kyôto : Arashiyama, la villa Ôkôchi Sansô 大河内山荘Kyôto : Arashiyama, la villa Ôkôchi Sansô 大河内山荘

Au bord du chemin, un petit bâtiment... puis un large pavillon (de thé probablement) à l'intérieur, une fois de plus, d'une sobriété renversante!

Kyôto : Arashiyama, la villa Ôkôchi Sansô 大河内山荘Kyôto : Arashiyama, la villa Ôkôchi Sansô 大河内山荘Kyôto : Arashiyama, la villa Ôkôchi Sansô 大河内山荘

Après quelques minutes encore de marche, on parvient au point le plus haut du site, d'où l'on embrasse largement la ville de Kyoto au loin.

Kyôto : Arashiyama, la villa Ôkôchi Sansô 大河内山荘

Et le chemin redescend...

Kyôto : Arashiyama, la villa Ôkôchi Sansô 大河内山荘Kyôto : Arashiyama, la villa Ôkôchi Sansô 大河内山荘

... vers le "salon de thé" pour déguster un thé Matcha bien mérité, accompagné de son petit gâteau traditionnel (compris dans le prix) dans la fraicheur du vent léger provenant de la grande forêt de bambous.

Kyôto : Arashiyama, la villa Ôkôchi Sansô 大河内山荘Kyôto : Arashiyama, la villa Ôkôchi Sansô 大河内山荘Kyôto : Arashiyama, la villa Ôkôchi Sansô 大河内山荘

☆Je rappelle que pour le thé Matcha, il ne s'agit pas d'une infusion, mais de poudre de feuilles de thé (riche donc en vitamine C et polyphénols...) diluées dans de l'eau très chaude. Ici sa couleur, très naturelle se rapprochait du vert kaki. Et, comme toujours, cette impression de gouache diluée et recouverte de mousse comme secouée au pinceau! Le gâteau est un Monaka, c'est à dire une sorte de pâte de gaufrette ou d'hostie fine qui se colle aux lèvres, fourrée d'une pâte de fèves de haricots. Le goût et la consistance ne sont vraiment pas extraordinaires, car le tout est très sec et sucré. Il s'agit alors de le manger en alternant les gorgées de thé, qui, lui, est liquide et amer, pour la parfaite harmonie! L'impression de dégusteri le Japon!

☆Je viens de visiter Ôkôchi Sansô pour la première fois (car toujours rebutée par le prix qui est au jour d'aujourd'hui de 1000 yen, soit une dizaine d'euros) et en suis très agréablement surprise.

Attention, ça monte un peu, le soleil tape, prévoyez de bonnes chaussures pour les grosses pierres plates du sentier, qui glissent...

Hormis l'automne, où le site doit être au plus magnifique et rempli de monde, l'endroit est calme et rempli de quiétude.

En conclusion : à faire lors d'une promenade dans la forêt de bambous de Sagano, pour ceux qui aiment la nature et le Japon des jardins.

Kansaijin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article