Kyôto : Arashiyama : Le Rakushisha 落柿舎 ou "La chaumière où tombent les kakis"

Publié le par Kansaijin

Kyôto : Arashiyama : Le Rakushisha 落柿舎 ou "La chaumière où tombent les kakis"

A Arashiyama, coup de coeur pour cet ensemble de deux maisonnettes pleines de charme couvertes d'un toit de chaume, dans leur petit jardin au coeur de la campagne de Sagano. Un petit moment de quiétude profondément bucolique où vécut MUKAI Kyoraï 向井去来 (1651- 1704), écrivain de Haïkus (petits poêmes courts de tradition japonaise), meilleur disciple du célébrissime et vénéré Matso Basho 松尾芭蕉 (1644-1694).

Mukaï construit lui-même sa demeure, avec de l'argile, ainsi que son jardin planté d'une quarantaine d'arbres à kakis.

Pour la petite histoire: par une nuit de tempête (嵐 ALASHI), prèsque tous les kakis tombèrent des arbres sur le sol. Le lendemain matin, à la vue de ce spectacle, il la baptisa ainsi du nom original de 落柿舎 "la chaumière où tombent les kakis".

La maison est toujours là, telle-quelle, immuable, hors du temps, ainsi que les arbres, les objets personnels du poête... Visite au chant des oiseaux, et celui d'un petit ruisseau...

Détails - Au milieu : chapeau  et cape de paille que l'on portait autrefois sur les épaules pour se protéger du vent, du froid et de la pluie - FenêtreDétails - Au milieu : chapeau  et cape de paille que l'on portait autrefois sur les épaules pour se protéger du vent, du froid et de la pluie - FenêtreDétails - Au milieu : chapeau  et cape de paille que l'on portait autrefois sur les épaules pour se protéger du vent, du froid et de la pluie - Fenêtre

Détails - Au milieu : chapeau et cape de paille que l'on portait autrefois sur les épaules pour se protéger du vent, du froid et de la pluie - Fenêtre

1 : Tongues "guéta" très intéressantes, faites d'un morceau de demi-bambou sur lequel ont été fixées les sangles ! 2 : Chaussures traditionnelles d'antan ZOOLI toutes tressées de paille !1 : Tongues "guéta" très intéressantes, faites d'un morceau de demi-bambou sur lequel ont été fixées les sangles ! 2 : Chaussures traditionnelles d'antan ZOOLI toutes tressées de paille !

1 : Tongues "guéta" très intéressantes, faites d'un morceau de demi-bambou sur lequel ont été fixées les sangles ! 2 : Chaussures traditionnelles d'antan ZOOLI toutes tressées de paille !

Kyôto : Arashiyama : Le Rakushisha 落柿舎 ou "La chaumière où tombent les kakis"
La cuisine avec l'évier et le puitsLa cuisine avec l'évier et le puits
La cuisine avec l'évier et le puitsLa cuisine avec l'évier et le puits

La cuisine avec l'évier et le puits

ENGAWA avec "coussins" de paille pour s'asseoir devant le jardin

ENGAWA avec "coussins" de paille pour s'asseoir devant le jardin

Kyôto : Arashiyama : Le Rakushisha 落柿舎 ou "La chaumière où tombent les kakis"Kyôto : Arashiyama : Le Rakushisha 落柿舎 ou "La chaumière où tombent les kakis"

Au fond du jardin, un SHISHI ODOSHI ou Sôzu (photo ci-dessous). Le bambou du dessous se remplit d'eau et barscule par son poids en déversant celle-ci dans le bassin, en émettant un POC' creux, typique des jardins japonais, pour se relever à nouveau et se reremplir. Le bruit de cette ingénieuse installation utilisant les forces de la nature servait autrefois à éloigner les animaux sauvages nuisibles aux jardins.

Kyôto : Arashiyama : Le Rakushisha 落柿舎 ou "La chaumière où tombent les kakis"
Kyôto : Arashiyama : Le Rakushisha 落柿舎 ou "La chaumière où tombent les kakis"

L'endroit est joli toute l'année, même sans kakis. Un sympathique petit détour après une promenade dans la forêt de bambous...(article ci-dessous).

Je voudrais terminer cet article par de petits HAIKU de Mukaï Kyoraï, même si la traduction en français donne un résultat un peu ... bizarre :

 

Chemin des neiges profondes

Ce qui est derrière est semblable à ce qui est

Devant

 

Le ciel est bleu, comme aux matins du monde

De mon épouse j'ai reçu

Cette pomme

 

Mon épouse portant mon enfant

Comme un croissant

De lune

 

.... oui. En français ça ne rend pas trop au niveau des sonorités, des images culturelles... C'était juste pour vous faire une petite idée au niveau du sens.

 

Kansaijin

Publié dans KYOTO

Commenter cet article

Annie 10/10/2016 01:34

J'aime beaucoup le haïku, même si la beauté des sonorités de la langue échappent.

Annie 10/10/2016 01:33

Je t'ai lu avec un grand bonheur. Cette maison est très belle, tes photos sont très belles. Merci

Kansaijin 10/10/2016 14:07

:)